Témoignage d'une adhérente

Santé sportive, regime et bien être

Succession de régimes

"Je ne suis même pas sûre que ça va marcher, quand je me lance. Je me dis "encore un régime", parce que ce n'était pas le premier. Mais j'étais très, très mal, j'avais envie de changer, alors j'ai attaqué très fort, j'ai quasiment arrêté de manger et je pense que ce n'est pas un bon exemple à donner, mais je suis honnête, ça m'a permis de décoller. Le premier mois je perdais entre 3 et 4 kilos par semaine, c'était flagrant, mais épuisant, et je n'avais pas de suivi médical. J'ai fini par aller voir un médecin pour faire un bilan complet, pour être sûre." Sana est bien consciente qu'elle a fait à sa manière, une manière un peu brutale et anarchique, parfois dangereuse, mais elle connaissait les risques.

Ce qui se passait dans son assiette était essentiel, mais il n'y avait pas que ça. Il était temps pour elle de faire une croix définitive sur son enveloppe charnelle d'avant, et pour cela, il fallait pousser la porte d'une salle de sport : "jamais je n'aurais osé, avant. Il fallait que je perde du poids, une quinzaine de kilos, pour avoir la capacité de le faire. Le regard des autres me blessait tellement que je n'étais pas prête. Mais une fois que j'en ai été capable, le sport a été une renaissance." Aujourd'hui, cette époque difficile est derrière elle, et le sport n'est plus un besoin lié à sa santé, mais à son bien-être, et la nuance est subtile : "c'est resté un besoin pour moi. Je continue à faire attention, je continue de penser que je suis là pour ne jamais reprendre ces kilos. J'ai envie de dire à tous les gens qui n'osent pas y aller, qu'il faut le faire."

D'abord les machines, puis les cours collectifs

"J'ai passé des heures à marcher puis à courir sur mon tapis, à regarder les autres s'épanouir. Puis un jour un coach m'a poussé à suivre un premier cours. J'ai fait beaucoup de rencontres qui m'ont aidée à avancer dans ce que j'appelle "mon combat". Et le cadre d'Elit m'a beaucoup plu, très belle salle. Je vais essentiellement à Roquebrune."

Les cours collectifs font parfois un peu peur : ça crie, ça bouge, ça transpire. Mais Sana ne s'est pas longtemps laissée impressionner : "j'adore l'ambiance, je le fais à mon rythme, et avec ma technique. Je me sens très bien, ici, les adhérents sont sympas, on fait de très belles rencontres. Je fais de tout, surtout du RPM. C'est très dur pour tout le monde. J'ai tout essayé, on ne peut pas savoir ce qui nous branche si on n'essaie pas tout. J'ai même essayé le studio, à force de voir les gens se massacrer à côté ! Tous les cours sont complémentaires, pour moi le mot-clé c'est "calories", alors le RPM c'est là qu'on transpire le plus, c'est psychologique. Je suis persuadée que si je ne m'étais pas mise au sport, parce que je n'en avais jamais fait de ma vie, les premiers kilos que j'avais perdus, je les aurais repris. Tout ça, ça a changé. A 39 ans, et quatre enfants !"

 

Je profite d'un PASS DECOUVERTE

Tassigny

1000, Avenue de Lattre de Tassigny
à côté de l'IBIS Budget
83600 Fréjus Tél. : 04 94 52 54 54

Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi : 8h - 21h
Le samedi : 9h00 - 17h30
Dimanche : 9h00 - 13h

Nous situer

Nous situer

La Palud

36, rue de l'Intendance, La Palud
Face à Décathlon
83600 Fréjus Tél. : 04 94 52 54 50

Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi : 7h - 21h
Le samedi : 9h - 19h

Nous situer

Nous situer

Roquebrune

Parc d'Activités des Garillans
à 100m D'Intermarché
83520 Roquebrune S/Argens Tél. : 04 94 17 10 12

Horaires d’ouverture :
Du lundi au vendredi : 8h - 21h
Le samedi : 9h - 17h

Nous situer

Nous situer